AULCER

 

 

AULCER 20 mg, Gélule

Présentation : Boîte de 14
Distributeur ou fabriquant : IBERMA
Composition : Oméprazole
Famille : Inhibiteurs de la pompe à protons
PPM : 165.00 Dh

AULCER 20 mg, Gélule

Présentation : Boîte de 28
Distributeur ou fabriquant : IBERMA
Composition : Oméprazole
Famille : Inhibiteurs de la pompe à protons
PPM : 309.60 Dh
 

Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Traitement antisécrétoire gastrique lorsque la voie orale est impossible.



Posologie OMEPRAZOLE 40 mg Poudre pour solution pour perfusion Boîte de 1 Flacon de 40 mg

Perfusion intraveineuse lente (sur 20 à 30 minutes) une fois par jour.



Contre indications

Hypersensibilité à l'un des constituants de ce médicament .



Effets indésirables Omeprazole 

L'oméprazole est bien toléré et les effets indésirables sont généralement bénins et réversibles.

Les effets indésirables suivants ont été rapportés au cours d'essais cliniques ou lors de l'utilisation en routine, cependant dans la plupart des cas, aucun lien de causalité avec le traitement par oméprazole n'a été établi.

Les fréquences des effets indésirables ont été classées de la façon suivante :

Fréquents ( ³ 1/100, < 1/10),

Peu fréquents ( ³ 1/1000, <1/100) 

Rares  ( ³ 1/10000, < 1/1000) 

Effets gastro-intestinaux

Fréquents : diarrhée, constipation, douleurs abdominales, nausées/vomissements, flatulence.

Rares : sécheresse buccale, stomatite et candidose gastro-intestinale.

Système nerveux central et périphérique

Fréquents : céphalées

Peu fréquents : étourdissements,  paresthésie, somnolence, insomnie, vertiges.

Rares : confusion mentale réversible, agitation, agressivité, dépression et hallucinations, particulièrement chez des patients présentant des pathologies sévères .

Effets endocriniens

Rares : gynécomastie .

Système hématopoïétique

Rares : leucopénie, thrombopénie, agranulocytose, pancytopénie et anémie hémolytique.

Effets hépatiques

Peu fréquents : augmentation des enzymes hépatiques.

Rares : encéphalopathie chez les patients ayant une insuffisance hépatique sévère pré-existante, hépatite avec ou sans ictère, insuffisance hépatique.

Système musculo-squelettique

Rares : arthralgies, faiblesses musculaires et myalgies.

Peau

Peu fréquents : Rash et/ou prurit, urticaire

Rares : Photosensibilisation, érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson, syndrome de Lyell, alopécie.

Autres

Peu fréquents : Malaise

Rares : Réactions d'hypersensibilité telles que angio-oedème, fièvre, bronchospasme, néphrite interstitielle et choc anaphylactique. Augmentation de la sudation, oedème périphérique, vision trouble, perturbation du goût et hyponatrémie. 

Des cas d'atteintes visuelles irréversibles pouvant aller jusqu'à la cécité ont été décrits chez un nombre isolé de patients présentant une altération sévère de leur état général et ayant reçu de l'oméprazole par voie intraveineuse, essentiellement à fortes doses, sans qu'un lien de causalité n'ait été établi.

 

Précautions d'emploi

Mises en garde

Comme les autres anti-sécrétoires gastriques, l'oméprazole favorise le développement de bactéries intragastriques par diminution du volume et de l'acidité du suc gastrique.

Précautions d'emploi

-En cas d'ulcère gastrique, il est recommandé de vérifier la bénignité de la lésion avant traitement.

-Sujet âgé : aucun ajustement des doses n'est nécessaire.

-Insuffisance rénale : la biodisponibilité de l'oméprazole n'est significativement pas modifiée.

-Insuffisance hépatique : la surface sous la courbe est augmentée et l'élimination est ralentie ; une dose de 20 mg d'oméprazole est généralement suffisante chez ces patients.



Interactions avec d'autres médicaments

Association à prendre en compte :

+Kétoconazole, Itraconazole.

Diminution de l'absorption de l'azolé antifongique, par augmentation du pH intragastrique par l'oméprazole.



Grossesse et allaitement

Grossesse

Les études chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans l'espèce humaine n'est pas attendu. En effet, à ce jour, les substances responsables de malformations dans l'espèce humaine se sont révélées tératogènes chez l'animal au cours d'études bien conduites sur deux espèces.

En clinique, aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier n'est apparu à ce jour.

Toutefois, le suivi de grossesses exposées à l'oméprazole est insuffisant pour exclure tout risque.

En conséquence, l'utilisation de l'oméprazole ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.

Allaitement

En raison du passage de l'oméprazole dans le lait maternel, l'allaitement est à éviter.



Comment ça marche ?

Après administration intraveineuse, la concentration en oméprazole diminue de façon biexponentielle et la demi-vie d'élimination terminale est de 0,5 à 1 heure.

La fixation protéique de l'oméprazole est d'environ 95%.

L'oméprazole est éliminé en totalité par biotransformation hépatique. Les métabolites identifiés dans le plasma sont le sulfone, le sulfure et l'hydroxy-oméprazole (métabolites inactifs). L'excrétion est principalement urinaire, 80% des métabolites sont excrétés dans l'urine, le reste étant éliminé dans les selles. Les deux principaux métabolites retrouvés dans les urines sont l'hydroxy-oméprazole et l'acide carboxylique correspondant.

 

 
 


btn-fiche-medicale.pngMédicaments de A à Z: Recherche par ordre alphabétique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau